AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 alors c'est toi qui me pourri toute mes parties ! en fait je m'en fout...

Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksender L. Idraïl

avatar

Masculin
Devoirs : 17

MessageSujet: alors c'est toi qui me pourri toute mes parties ! en fait je m'en fout...   Dim 6 Avr - 2:02

Alek regarda par la fenêtre de sa chambre et poussa un soupir, non il n'avait pas d'inspiration pour le moment et les exercices qui lui restait à faire pourrai très bien l'être un peu plus tard. Il s' assit donc confortablement sur son fauteuil, mit son casque et ouvrit son pc. Il erra un instant sur le bureau en se demandant à quoi il allait bien pouvoir jouer. Il lança un de ses jeux favoris qui lui permettrait de satisfaire totalement ses pulsions mégalomane mais se ravisa, en fait il n'avait pas envie de réfléchir...il se décida donc sur un jeu qu'il avait commencé il y avait déjà un moment et auquel il jouait à l'instinct et,  généralement en faisant autre chose. Il joua ainsi un moment avant de pousser un léger soupir de mécontentement en voyant un certain pseudo s'afficher à l'écran

  Encore toi, et ben, tu me stalk ou quoi ?

  Le combat à peine engager, son issue fut bien vite sceller et comme à chaque fois Crazarg fu vaincu sans avoir infliger ne serai ce que la moitié des dégât que son adversaire pouvais encaisser. Alek poussa un petit sifflement agacé, il n'était décidément pas fait pour le pvp, à plus forte raison fasse à un adversaire aussi adroit. Alek regarda sa montre, finalement le jardin serai un meilleur moyen de se detendre, il allait se casser la tête à trouver des alexandrins,  ce serait moins mauvais pour son ego que de se faire tuer en boucle...bon,  ce n'était pas vraiment un jeu ou il lui tenait à coeur de gagner mais il était mauvais joueur de nature même s'il avait l'habitude de le cacher. il referma donc son ordinateur d'un geste rapide et se releva. Il prit un crayon sur son bureau et descendit se détendre un peu aux jardins. Les couloirs était assez silencieux et Alek marchait vite,  une porte, et enfin il n'y avait plus d'obstacles entre lui et le ciel azurer.

  Il s'avança un moment entre les massif en sifflotant puis s'assit sur un banc. L'habituel paix des lieux etait troubler par de faibles bruits qu'Alek pourrai reconnaître entre mille. Celui d'un clavier,  d'ordinateur portable pour être plus précis...Alek jura et se traita d'imbécile, bien sûr que c'était un portable,  ça n'allait pas être une personne qui se baladait avec sa tour et 300 mètre de câble...bien vite sa curiosité fut trop grande pour être contenu,  il fallait dire qu'il était plutôt curieux de nature et que cella ne faisait qu'atiser ce trait de caractère lorsque on parlait d'ordinateur. Après avoir contourner une haie impeccablement taillée il aperçu enfin l'objet de sa curiosité. Il devait bien avouer que même si son attention se portait sur la machine le jeune homme qui "l'accompagnait" était en soi assez agréable à regarder.

 il émit ce qui aurait pu se rapporter à un petit gloussements en son for intérieur puis se concentra à nouveau sur l'écran. Il se serai bien approcher mais il ne voyait pas comment aborder l'inconnu et les rencontres n'étaient pas vraiment son fort. Il ne savait pas comment il devait se comporter avec quelqu'un qu'il n'avait jamais eu l'occasion d'étudier.

  Après un moment d'observation il se rendit compte que c'était le jeu qu'il venait de quitter auquel jouai le jeune homme aux cheveux noirs. Il s'approcha alors doucement,  l'air de rien,  son visage figer dans son habituel masque neutre.


Dernière édition par Aleksender L. Idraïl le Lun 7 Avr - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Dylan E. Dwight
Spicy young boy ♥
avatar

Masculin
Devoirs : 26
Localisation : Dans le jardin, sinon à la bibliothèque. Everywhere
Humeur : En forme. :)

MessageSujet: Re: alors c'est toi qui me pourri toute mes parties ! en fait je m'en fout...   Lun 7 Avr - 14:47


... Oups.


Un jour de répit, enfin ! Pour le moment, les professeurs aimaient bien donner des exercices pour les 7ièmes années. Heureusement que Dylan était quand même une tête. Bah oui, malgré ses séances de geekage interminables, le Lys était quand même plutôt studieux. Franklin avait déjà dit plusieurs fois de sortir en ces temps chaleureux qui se profilaient, ce par quoi Dylan répondait « Pourquoi pas. », mais monsieur procrastination aimait tout remettre au lendemain. Ou du moins, il ne sortait pas avant le soir pour aller « Faire un tour ».

Donc finalement, il avait prit avec lui son sac-à-dos -pc portable dedans, évidemment-, déjeunant tranquillement à la cafétéria écoutant d'une oreille les supplications d'un rouquin pas spécialement heureux de constater qu'il n'y avait plus de parts de 'son' gâteau au pudding. Pauvre cuisinière... Elle devait souvent en baver avec ce rouquin des roses avoir autant de paroles et de phrases en réserve. Et tandis qu'il l'entendait parler, -parce qu'il avait l'impression qu'on entendait que lui-, Ashley affichait un sourire amusé, observant par la fenêtre. Il avait hâte de voir tout ceux étaient dans cette académie lors de la journée sportive. Ceux qui faisaient partie des Clubs, ceux qui allaient faire comme lui, car oui, il avait déjà prévu son programme. Après avoir manger, il repassait par le buffet, commandant un milk-shake banane fraise, histoire de déguster un dessert équilibré et rafraîchissant.

Une fois à l'extérieur, il inspirait longuement, ajustant ses lunettes et le sourire plaqué aux lèvres. Eden n'était pas réellement du genre à se terrer dans un coin et éviter le monde comme la peste. Il n'était pas un asocial bien au contraire. Il s'ouvrait aux autres, offrait son aide sans retours de pareilles et en plus, il était compréhensif et calme. Quoi demander de mieux, que tomber sur lui dans les moments les plus embêtants ? Par contre oui, il y avait un bémol, un terrible point noir pour lui qu'il ne pouvait s'en défaire ; il était attaché à ses amis, tant et si bien, qu'il ne trouvait pas le temps de tomber amoureux. Était-il simplement déjà tomber amoureux ? Non. Il marchait pendant un moment avant de passer une haie, et s'installer sur un banc. Assez à l'abri des regards ? Il sortait sa cigarette électronique pour en aspirer des bouffées. Parce qu'ici, il était interdit de se balader avec un paquet de clopes. C'était une académie respectée, et Dylan approuvait totalement. Monsieur anarchie était tout de même respectable, fallait pas se le cacher. Et puis, la cigarette électronique, c'était innovant, sans contraintes. Ses parents la lui avait achetée, avec des cartouches de toutes sortes pour ne pas que le jeune-homme manque de découvertes. Ils disaient que c'était plus sain que « ces crasses qui détruisent la santé. ». Après quelques bouffées, Dylan sortait son pc et se mit à jouer. Une fois connecté, il partit à la chasse, et sur le chemin reconnu ce pseudonyme qu'il connaissait si bien.

« Mouhaha. T'es encore là toi ? »

S'en suivit alors d'un combat qu'il connaissait bien. Comme toujours il gagnerait, à croire que les joueurs étaient parfois pas tellement stratèges pour venir sur un jeu. Mais il savait bien que c'était souvent pour se détendre, pour passer à autre chose. Son adversaire disparaissait, donnant preuve à Dydy' qu'il avait sans doute perdu espoir. Le pauvre adversaire quand même... Si Dylan connaissait son identité, il s'excuserait et l'inciterait certainement à progresser, mais bon. Il passait sur son bureau, activant sa playlist.

Bitches Brew, Crosses. Dylan se passer de musique ? Jamais de la vie ! Donc, ses oreillettes collées à ses conduits auditifs, sirotant son milk-shake banane fraise, il fredonnait tout en tapant sur son clavier, enchaînant les techniques spéciales.

« As the moon ascends, the wolves come out to see the end. They hide from view and wait, to watch the ghost inside you come awake... » ♫

Il ne sentit pas directement quelqu'un l'observer, se contentant simplement de pincer les lèvres sans quitter son écran des yeux. Bon, sang... Tu vas te laisser faire ouais ?! Ses dents serrées, il continuait tout de même de fredonner, comme si il tentait d'oublier au moins que sa mission l'emmerdait. Au bout d'un moment, après s'être retrouvé au cimetière du jeu, Dylan soupirait en tirant la tête en arrière. Se sentant alors observé, il revenait bien vite à la réalité en sursautant, voyant le visage de son stalker. Le Lys osait un sourire amical, fermant les yeux.

« Ah salut ! Tu m'observais ? Pardon, je n'avais pas senti ta présence ! »